Fuji, mon Amour

Hélène est une amie vivant a Tokyo et il semblerait qu’elle ait légerement craqué pour le Mont Fuji.Au point d’en faire ce joli Texte. Elle nous a même donné quelques photos. Merci Miss…

Fuji-san

C’est un cône parfait surgi du fin fond de la terre. Flancs lisses, sans aspérités, pas une imperfection. Un petit cône au bas d’une de ses pentes, comme une réplique miniature, un rappel, une reproduction. Il a pris soin d’assurer sa dépendance.  Fuji n’a pas bougé depuis sa naissance.Il n’a pas pris une ride.A peine quelques cumulus s’aventurent-ils de temps à autres le coiffant de perruques nouvelles. Parfois le vent s’en mêle, douce illusion de cape légère, de foulard presque transparent.Ou bien encore la neige ose-t-elle, timidement, le revêtir d’un blanc manteau, gris selon son humeur.S’il  me surprend et m’offre une nouvelle image chaque jour, je sais sa permanence.Majestueux, imposant,  il se dresse et sommeille au milieu de nulle part, au creux d’une vallée noyée par cinq lacs. Personne n’a osé le défigurer, le défier. Aucune construction n’a poussé, aucune remontée mécanique, aucun poteau, aucun  relais. On a choisi de le respecter.Nul n’a osé s’y frotter.Tout au plus un  chemin  zigzaguant comme un éclair, fendant  le ciel et poursuivant sa course sur son flanc. Un chemin, permettant ainsi à des milliers d’individus qui désirent encore se prouver quelque chose, d’atteindre son sommet. Nous sommes bien loin des sages qui le parcouraient, il y a longtemps, dans une quête spirituelle.Je le préfère de loin, je le vois bien mieux. Cette distance de respect me convient. Après tout, l’idée de grimper sur les épaules d’une personne pour dialoguer avec elle me semble incongrue.C’est une montagne sacrée. Lorsque le ciel est bleu, l’atmosphère limpide, à cent kilomètres à la ronde, on n’échappe pas à son regard. Fuji  veille sur le Japon et ses japonais à l’instar d’un Dieu assis sur son nuage.Très vite, on délaisse le ciel pour se tourner vers lui. On lui accorde même des vertus bienfaitrices. Par exemple, lorsqu’on le distingue parfaitement au petit matin, cela signifie qu’on vivra longtemps. Perspective bien alléchante, néanmoins j’atteste que mes fréquentes visites sont dépourvues de toute mesquinerie et de tout intérêt personnel.Non ! Il ne s’agit pas de cela. Je lui rends visite comme on consulte un maître.  Sa présence évoque avant tout la sagesse. Elle fait écho à la mienne, aussi petite soit-elle.Mes face à face avec lui m’apaisent pour le reste de la journée. Contemplation totale, sérénité, véritable anesthésiant de la pensée. Je me surprends à penser à Rien.Ne songez pas qu’il soit si aisé de penser à Rien. Livrez-vous à cet exercice et vous constaterez qu’il est sans doute l’un des plus corsés. Assis, debout ou couché les pensées défilent et nous assaillent sans répit. Ma venue au pays du soleil levant et la découverte du Mont Fuji, en dépit de m’avoir décoiffée, auront également balayé mes idées. Etat serein libéré de toute pensée.C’est tellement reposant que je m’adonne à cette activité sans frein.Alors, la première chose que je fais, au saut du lit, est de tirer les rideaux afin d’évaluer la clarté des cieux et d’apprécier mes chances de voir Fuji ou pas.Si le ciel est prometteur, que mes forces et mon emploi du temps me le permettent, j’enfourche ma bicyclette, je parcours les quelques centaines de mètres qui me séparent de mon lieu de prédilection et je vais me planter au cimetière des étrangers qui surplombe la colline surnommée : le Bluff.Et là, une brèche au milieu des gratte-ciels m’accorde une vue splendide sur Fuji-san. Quatre vingt kilomètres nous séparent, pourtant il me semble être à portée de main.Au fil de ces quelques lignes, j’ai tenté de vous en toucher mot mais il reste tout bonnement,  indescriptible. Je vous joins donc quelques photos qui vous parleront sans doute mieux.Hélène.

Media_httpkaniassword_eimcy

 

Media_httpkaniassword_piiwf

 

Media_httpkaniassword_gwedo

 

Media_httpkaniassword_rewfg
Publicités

Publié le juin 4, 2009, dans All, Chouf' !. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s