Naypyidaw ou la dictature par l’urbanisme

Le 6 novembre 2005 à 6h37 du matin [en], la junte décide de déplacer la capitale Rangoon à Naypyidaw sur le conseil d’astrologues. Quelques jours plus tard, le 11 novembre 2005, 11 ministères, 11 bataillons et 1100 camions militaires se dirigent vers la nouvelle capitale, au milieu de la jungle à 300 km au nord. Des milliers de fonctionnaires birmans sont obligés, du jour au lendemain, de partir vivre dans cette ville immense et vide, au fin fond de la jungle birmane.

Pierre Cattan, producteur du webdocumentaire Happy World et Maria Concetta Sangrigoli, architecte et urbaniste, vous proposent de découvrir cette ville orwellienne en 6 tableaux.

Un peu d’histoire

Pourquoi transférer la capitale ?

Alors… Pourquoi transférer la capitale ?

Une ville démesurée

Une ville organisée par zones

Illustrations Jérôme Gonçalvès, avec Antoine Errasti
Publié initialement sur le site du webdocumentaire Happy World sous le titre, Naypyidaw parano: quand une junte paranoïaque construit une capitale

Retrouvez notre dossier dictature Birmane sur Owni.fr et en anglais sur Owni.eu

Interview: Happy World, Birmanie la dictature de l’absurde
L’opposition birmane dans le monde et l’application interactive
Birmanie, l’internet dangereusement civilisé

Publicités

Publié le juin 23, 2011, dans All, Aux Armes !. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s